Concernant le CD "The Ear of the Huguenots", Sony, 2017
"The Ear of the Huguenots"

David Fiala

Diapason n°662 - nov.2017| download PDF

_____________________________________________________________________________________


Concernant le concert "Claudio Monteverdi", Octobre 10, 2017 - Praha (CZ)
"The Diary of One Who Did Not Disappear (No.3)"
Veronika Paroulkova

www.divadelni-noviny.cz - 11.10.2017| download PDF

_____________________________________________________________________________________

Concernant le concert "Claudio Monteverdi", Octobre 10, 2017 - Praha (CZ)
"Paul Van Nevel's Second dimension of silence"

Jan Bata

www.operaplus.cz - 11.10.2017| download PDF

____________________________________________________________________________________


Concernant le concert "Richafort Requiem", Avril 22, 2017 - Leuven (BE)
"Leuven : "Voices of Passion" "

Andrew Benson-Wilson

www.andrewbensonwilson.org - 04.05.2017| link

_____________________________________________________________________________________

Concernant le concert "In het oog van de Contrareformatie", Août 26, 2017 - Utrecht (NL)
"Dagboek Festival Oude Muziek Utrecht 2017"
Johan Van Veen

www.hortusmusicus.com - 28.08.2017| link

_____________________________________________________________________________________

Concernant le concert "Rihm "Et Lux" ", novembre 11, 2016 - 's Hertogenbosch (NL)
"Boosheid maakte van Paul Van Nevel expert oude muziek"
Rinus Van der Heijden

www.jazznu.com - 9.11.2016| link

______________________________________________________________________________

Concernant le concert "A la recherche du temps perdu", octobre 21, 2016 - Varsovie (PL)
"Huelgas Ensemble w Filharmonii Narodewej"
Iwona Ramotowska

Bankomania - 3.11.2016| link

___________________________________________________________________________________

Concernant le concert "The Eton Choirbook", octobre 6, 2016 - Paris (FR)
"Musique au temps des Tudor-Van Nevel-Paris-6/10/2016"
Monique Parmentier

ODB-Opéra - 13.10.2016| link

______________________________________________________________________________________

Concernant le concert "Rihm: Et lux + Jacobus De Kerle", septembre 9, 2016 - Wroclaw (PL)

"O kompozytorze, który ratował muzykę przed kontrreformacją"
Jacek Tabisz 

racjonalista.tv - 11.09.2016| link

________________________________________________________________________________________

Concernant le concert "Rihm: Et lux + Jacobus De Kerle", Septembre 9, 2016 - Wroclaw (PL)
"Festiwal Wratislavia Cantans. Siła wspaniałych głosów."
Magdalena Talik

wroclaw.pl - 11.09.2016| link

__________________________________________________________________________________

Concernant le concert "Twee Vlamingen in Venetië", Septembre 4, 2016 - Utrecht

"Grilligheid, akoustisch tovenaar en clowneske wervelwind. "
Koen Edeling

Muziek-recensie.nl - 06.09.2016| link

_________________________________________________________________________________

Concernant le concert "En Albion de fluns environen", Août 23, 2016 - Anvers

"Anversa Atto II. "
Paolo Scarnecchia

Giornale della Musica - 29.08.2016| link

_______________________________________________________________________________________

Interview avec Paul Van Nevel

"Orpheus Belgicus.  Paul Van Nevel 70"
Johan van Cauwenberge

Staalkaart Mars-Avr-Mai 2016| download PDF
_______________________________________________________________________________________

Concernant le concert "
La liberazione di Ruggiero", 1 février 2016 - Munich
"Alles gelingt mit leichtem Understatement, alles duftet, und dazwischen gibt der Chor wie in der griechischen Tragödie seine leitartikelnden Kommentare ab. Fast vergisst der Hörer über so viel Musikzauber, dass das einst eine Festoper für einen Staatsbesuch war, die mit irrsinnigem Pomp inszeniert und vertanzt wurde."
Reinhard J. Brembeck

► Süddeutsche Zeitung - 2.02.2016| link

Entretien radio avec Paul Van Nevel concernant 'Ruggiero' (en allemand)

► BR Klassik - 29.01.2016| link


Concernant le concert "Bartholomäusnacht",  19 janvier 2016 - Vienne
"Ein besonderes Kabinettstück dieses Abends, der zweifellos einen Höhepunkt der diesjährigen Resonanzen darstellt. "
Simon Haasis

► Bachtrack - 22.01.2016| link


Concernant le concert  "Cipriano De Rore | Missa Praeter Rerum Seriem", 5 novembre, 2015 - Paris
"Éblouissant !... Paul Van Nevel dédaigne, surtout, le parfait équilibre de la polyphonie au profit d’un relief et d’un dessin proprement rhétoriques, idéaux pour ce répertoire."
Olivier Mabille

Res Musica - 9.11.2015| link

"...d'un raffinement incroyable, avec un tuilage des voix particulièrement impressionnant..."
Philippe Delaide

Le poisson rêveur - 11.11.2015| link


Concernant le CD L'Héritage de Petrus Alamire (Cypres)
"...Alleen al de Missa supra la sol mi fa re van Robert de Févin, waarin de vijf tonen uit de titel als een soort muzikaal DNA in alle stemmen verweven zitten is een klein mirakeltje. De uitvoering - live opgenomen - is ook nog eens om door een ringetje te halen."
Frits van der Waa

Volkskrant - 7.10.2015| link

"Articulations parfaites, superbes couleurs vocales, limpidité de l’architecture sonore: les choristes de Huelgas, merveilleux propagandistes de la Renaissances, transforment le comparatif en un jeu de rôles aux infinies nuances."

L'Echo - 16.1.2016| link


Concernant le concert "Caron | Le déclin", le 8 juillet 2015 - York (GB)
"...it is rare to hear repertoire from this era sung so softly".
Alfred Hickling

The Guardian -  8.7. 2015 | link


Concernant le concert "Cipriano De Rore | Missa Praeter Rerum Seriem", le 24 mai 2015 - Hameln (DE)
"Ein fantastisches Programm – und wunderbar gesungen!"
Karla Langehein

Deister- und Weserzeitung -  27. 5. 2015 | link


Concernant le concert "A christmas tale", le 21 décembre 2014 - Versailles
"cette soirée nous laissera le sentiment d’avoir vécu un rêve éveillé"
Monique Parmentier

Classiquenews.com - 25.12.2014| link

Concernant le CD Mirabile Mysterium
Oswald Beaujean

Bayrischer Rundfunk - 12.11.2014| link


Interview avec Paul Van Nevel
"Authentische Aufführungspraxis gibt es nicht!"
Arne Reul

                     Chorzeit - 05.2014 | download PDF


Concernant le concert du 6 juin 2014 _ 'Martinskirche' Basel
'Le déclin du Moyen-Âge: Le mystère de Philippe Caron'

                     ►Nordwestschweiz - 13.06.2014 | download PDF


Concernant:  le CD La Oreja de Zurbarán
Plusieurs critiques entre autres dans:
 

Le Vif 31.01.14| download PDF
Cobra 05.02.14| download PDF
Klassiek Centraal 14.02.2014 | download PDF 
                     ►Knack 26.02.14 |  download PDF
                     ►ResMusica 26.02.14 | download PDF
                     ►L’echo 1  08.03.14| download PDF

Concernant: concert le 30 août  2013 _ 'Martinskirche' Basel
Lassus 'Musica Reservata'

                   ►St.Galler Tagblatt - on line 02.09.2013 | download PDF


• Chocs du mois, cd Jacob Clement

Classica édition juin 2012
Critique: Guillaume Bunel


Ivresses contrapuntiques.
Paul Van Nevel dessine un magnifique portrait de jacob clement, compositeur fascinant , énigmatique et bourré de paradoxes.


Explorant avec bonheur diverses facettes de la personnalité de Jacob Clement (plus couramment appelé Clemens non papa, le distinguant ainsi du pape homonyme), ce disque dessine un magnifique portrait de ce compositeur fascinant, plein de paradoxes : virtuose du contrepoint à l’inventivité saisissante, Jacob Clement semble en effet avoir mené une existence particulièrement dissolue, si l’on en croit certains de ses contemporains. S'il est bien difficile d'imaginer que les joyaux présentés sur ce disque sont effectivement les oeuvres d'un 'yvroigne', la variété presque sidérante des techniques et des styles maîtrisés par Jacob Clement, et ses surprenantes audaces peuvent tout au moins laisser deviner un personnage fantasque, hors du commun.
Jacob Clement montre en effet une égale aisance dans les mouvements de messe d’écriture complexe, les psaumes homorythmiques, ou les chansons tantôt vives, jouant avec rythmes et phonétiques non sans humour (Jaquin jaquet), tantôt d’une intensité expressive qui n’est pas sans rappeler les œuvres les plus denses d’un Nicolas Gombert, son proche contemporain, présent lui aussi dans l’environnement de Charles Quint. Les ajouts souvent audacieux d’altérations accidentelles par les interprètes (musica ficta), qui font surgir des tensions cachées dans le contrepoint, et y suggèrent des figuralismes frappants, ainsi que les choix judicieux de tempos, de contrastes dynamiques, rendent plainement justice à cette musique si originale, inouïe, et en font ressortir la richesse.
Comme toujours avec Paul Van Nevel, on note enfin le livret remarquablement bien documenté, qui brosse une appréciable synthèse des informations biographiques aujourd’hui disponible sur Clement.



• Diapason D’OR, cd Jacob Clement

Diapason édition juillet-août 2012
Critique: Sophie Roughol


Psaumes, chansons, motets et mouvements de messes.

Un portrait comme un vitrail
, aux couleurs adoucies par une lumière chaude, et cernées d’un fil rythmique absolument net.
Paul Van Nevel y reprend son combat militant pour les polyphonistes franco-flamands dont la postérité souffre de l’astre Josquin. Il défend cette fois Jacob Clement dit Clemens non papa, haute figure et « mal vivant ». Mal connu surtout, car avant Van Nevel , seuls les Tallis Scholars (Missa Pastores quidnam vidistis) et le Brabant Ensemble (Requiem) avaient offert un album entier à celui que l’on disait ivrogne (une messe lui aurait même été payée en pichets de vin !) mais qui inventait une polyphonie dense, expressive, toujours personnelle. Probable réformé au service du catholique duc de Croye, Clement cultive l’imitation continue entre les voix comme son contemporain Gombert, et l’enrichit d’ambiguïtés modales dont le coloriste Van Nevel fait ses délices.

Le programme, qui entremêle profane et sacré, serait-il confus ? Il est en réalité puissamment réfléchi, évocation du « Wanderer » que fut Clement : ouverture sur un Gloria paisible aussitôt contredit par la chanson très friponne et parisienne Jaquin jaquet. Tout l’art du Huelgas Ensemble est dans cette miniature où Van Nevel sait nous faire entendre un chef-d’œuvre en jouant sur le tempo ajusté, la durée exacte, le rythme comme ressort léger du rayonnement polyphoniques. Le florilège puise également dans les Souterliedeke (harmonisations polyphoniques des mélodies de psaumes en langue flamande) et à trois des deux cents motets.
Chaque chanteur soigne la musica ficta, cette pratique essentielle des bémols et des dièses non notés à la Renaissance mais précieux pour infléchir l’ambiance modale ou le dessin mélodique : la fluidité contrapuntique y gagne des miroitements parfois saisissants (écoutez l’Agnus Dei de la Missa Spes salutis, et la progression inquiète de ses deuxième et dernière sections). La sculpture des strates vocales (fin du motet Fremuit spiritu Jesu), l’intonation impeccable (chanson Adieu mon espérance), les effets d’espace (scansion fascinante de Je prends en gré la dure mort) contrastent avec la désinvolture éditoriale : le texte de présentation mentionne de fausses indications de plages, omet les psaumes et annonce un Agnus Dei fantôme, tandis que figure au verso de la pochette un chapitrage erroné.
 
Latest cd-release
2017
The Ear of the Huguenots
The Ear of the Huguenots: Music from the Time of the “St. Bartholomew’...
Art. 88985411762